Accueillir les élèves migrants : dispositifs et interactions à l'école publique en France

Isabelle Rigoni

Résumé


La France est un vieux pays d'immigration accueillant des familles depuis la fin du 19e siècle. Depuis, les flux migratoires n'ont cessé de se diversifier et de se complexifier. Le défi est de taille pour les travailleurs sociaux, mais également pour l'institution scolaire, qui doit intégrer chaque année plusieurs dizaines de milliers d'élèves migrants. Si l'école française est obligatoire pour tous les enfants depuis 1882, les aménagements pour les élèves allophones arrivants sont une disposition relativement récente. Comment penser l'accueil scolaire de ces enfants et de ces jeunes, inscrits parfois dans des contextes paupérisés et stigmatisés et dans lesquels les enjeux sociaux, politiques et politiques sont déjà nombreux? Comment également penser les tensions politiques qui entourent les questions migratoires, et quelles en sont les conséquences pour les élèves et les personnes qui les accompagnent? Cet article propose une analyse des rapports qui se nouent entre différents acteurs de l'éducation en interaction (enseignants, intervenants sociaux et éducatifs) et la structuration des expériences éducatives d'enfants et jeunes migrants. Il s'agit d'analyser la capacité des acteurs professionnels à apporter un appui ajusté et pertinent aux difficultés et aux exigences auxquelles les enfants et jeunes sont soumis dans des cadres éducatifs normatifs et contraignants. Nous nous appuyons sur les résultats de plusieurs programmes de recherche visant, au moyen d'entretiens semi-directifs mais aussi d'observations et de méthodes collaboratives et participatives, à mieux connaître les conditions effectives d'accueil et de scolarisation offertes par les institutions scolaire et d'intervention sociale, afin d'appréhender les fonctionnements institutionnels au regard des attentes des familles et de leurs enfants, d'analyser les expériences migratoire et scolaire des enfants et jeunes et enfin de saisir les dimensions pluri-professionnelles de l'accompagnement éducatif pour ces populations.

Mots-clés


Migrations; Réfugiés; Ecole

Texte intégral :

PDF

Références


Abdallah-Pretceille, M. et Barbot, J.-M. (2003). Le français comme langue étrangère et seconde. Dans L. Colles, J. L. Dufays et C. Maeder (dir.), Enseigner le français, l'espagnol et l'italien Les langues romanes à l'heure des compétences. Bruxelles : De Boeck.

Armagnague, M. et Rigoni, I. (2016). Saisir le point de vue de l'enfant. Enquêter sur la participation socio-scolaire des élèves migrants. Recherches qualitatives, Hors série 20 (Prudence empirique et risque interprétatif), 311-319. http://www.recherche-qualitative.qc.ca/documents/files/revue/hors_serie/HS-20/rq-hs-20-armagnague-rigoni.pdf

Caille, J.-P. et Rosenwald, F. (2006). Les inégalités de réussite à l'école élémentaire : construction et évolution. Dans Ministère de l'Éducation nationale, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche (dir.), France, portrait social. Paris : Ministère de l'Éducation nationale, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche, Division de l'Évaluation, de la Prospective et de la Performance (DEPP).

Dubet, F. (1987). La galère : jeunes en survie. Paris : Fayard.

Dubet, F. (2004). L'école des chances. Paris : Seuil.

Dubet, F. (2010). Les places et les chances. Paris : Seuil.

Dubet, F., Duru-Bellat, M. et Vérétout, A. (2010). Les sociétés et leur école. Emprise du diplôme et cohésion sociale. Paris : Seuil.

Ebersold, S. (2009). Inclusion. Recherche et formation, 61, 71-83.

Goffman, E. (1975/1963). Stigmates. Les usages sociaux des handicaps. Paris : Minuit.

Jablonka, I. (2010). Les enfants de la République. L'intégration des jeunes de 1789 à nos jours. Paris : Seuil.

Kobanda Ngbenza, D. (2016). Enfants isolés étrangers. Une vie et un parcours faits d'obstacles. Paris : L'Harmattan, coll. Logiques sociales.

Lapeyronnie, D. (2008). Ghetto urbain. Ségrégation, violence, pauvreté en France aujourd'hui. Paris : Laffont.

Mariano Longo, T. et Roche, T. (2015). L'enfance à l'école des autres. Paris : Téraèdre.

Nicolescu, B. (1996). La transdisciplinarité. Monaco : Éd. du Rocher.

Nora-Roger-Vasselin, M. (2015). Sexisation, ethnicisation et racisation dans et par l'action publique de scolarisation des mineurs isolés étrangers en tant qu'élèves allophones arrivant à Paris (Mémoire de maîtrise inédit). Université Paris Diderot.

Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) (2006) Points forts des élèves issus de l'immigration. Une analyse comparative des performances et de l'engagement des élèves dans PISA 2003. OCDE.

Razy, É. et Baby-Collin, V. (2011). La famille transnationale dans tous ses états. Autrepart, 57-58, 7-22.

Sayad, A. (2014). L'école et les enfants de l'immigration. Essais critiques. Paris : Seuil.

Schiff, C. (dir.). (2003). Non scolarisation, déscolarisation et scolarisation partielle des migrants. Paris : ministère de l'Éducation nationale, programme interministériel de recherche sur les processus de déscolarisation.

Senovilla Hernandez, D. (2013). Mineurs isolés étrangers et sans protection en Europe. Rapport final comparatif. Rapport de recherche de l'enquête PUCAFREU.

Van Zanten, A. (2001). L'école de la périphérie. Scolarité et ségrégation en banlieue. Paris : Presses universitaires de France.


Renvois

  • Il n'y a présentement aucun renvoi.


© Alterstice  2010-2018 - ISSN 1923-919X

Établi avec le soutien de l’Association internationale pour la Recherche InterCulturelle (ARIC), du Centre de recherche Cultures-Arts-Sociétés (CELAT) et de l' équipe de recherche METISS . Le site est hébergé par le service informatique de la Faculté des Sciences Sociales de l'Université Laval (Québec, Canada) pour le laboratoire "Psychologie et Cultures".