Espaces concurrents de socialisation et appropriation des héritages historiques par les collégiens français minoritaires et majoritaires

Francine Nyambek Kanga - Mebenga Nana

Résumé


Considérant l'histoire scolaire comme un lieu de confrontation de discours et savoirs issus d'espaces de socialisation en concurrence (l'école, la famille, les médias), nous nous intéressons au travail d'éducation à la citoyenneté et aux défis que lui posent ces socialisations plurielles. Dans un contexte d'importante médiatisation des débats sur la reconnaissance des mémoires de minorités en France et de leur entrée dans les programmes scolaires du collège en 2008, comment les élèves s'approprient-ils les «?questions socialement vives?» de l'immigration, la colonisation, et la décolonisation?? En outre, comment s'effectue dans ce contexte l'apprentissage de la citoyenneté et du principe politique qui la fonde dans la tradition scolaire républicaine?? À partir de l'analyse de contenu d'un corpus composé d'une centaine d'entretiens semi-directifs menés entre 2007 et 2010 auprès de collégiens de 3e (fin du premier cycle du secondaire et de la scolarisation obligatoire), nous analysons et mettons en évidence des interprétations contrastées de ces héritages par les élèves majoritaires et les élèves minoritaires, respectivement alimentées par les catégories du débat public et les récits familiaux. Nous montrons, à la suite des travaux relevant de la sociologie des programmes scolaires, que l'apprentissage de la citoyenneté à la lumière de ces héritages historiques résulte de la confrontation des élèves aux discours et savoirs issus des différents espaces auxquels ils prennent part. Mais il est surtout le produit de leur prise de position face à ces héritages historiques, selon leurs expériences sociales et le rôle qu'ils confèrent à ces histoires dans la construction d'une identité et une appartenance communes.

Mots-clés


Apprentissage, Histoire; mémoire; questions socialement vives; socialisation; culture scolaire; cultures populaires/minoritaires; familles

Texte intégral :

PDF

Références


Akkari, A. et Changkakoti, N. (2009). Les relations entre parents et enseignants. Bilan des recherches récentes. La revue internationale de léducation familiale, 25 (1), 103-130.

Barrère, A. (2011). Léducation buissonnière: quand les ados se forment par eux-mêmes. Paris: Armand Colin.

Barth, F. (1995). «?Les groupes ethniques et leurs frontières?». Dans P. Poutignat et J Streiff-Fénart. Théories de lethnicité. (p. 203-249). Paris : Presses universitaires de France.

Bautier, E. et Rayou, P. (2009). Les inégalités dapprentissage. Programmes, pratiques et malentendus scolaires. Paris : Presses universitaires de France.

Bautier, E. et Rochex, J.-Y. (1998). Lexpérience scolaire des nouveaux lycéens. Démocratisation ou massification?? Paris: Armand Colin.

Berstein, B. (1975). Langage et classes sociales. Paris : Minuit.

Bézille, H. et Brougère, G. (2007). De lusage de la notion dinformel dans le champ de léducation. Revue française de pédagogie, 158 (1), 117-160.

Bonafoux, C., Cock-Pierrepont, L. et Falaize, B. (2007). Mémoires et histoire à lEcole de la République, quels enjeux?? Paris : Armand Colin.

Bourdieu, P. et Passeron, J.C. (1964). Les héritiers. Les étudiants et la culture. Paris : Minuit.

Casali, D. (2016). Nouveau Manuel d'Histoire. Programme 2016. Paris : De la Martinière.

Chanet, J. F. (1996). LÉcole républicaine et les petites patries. Paris : Aubier.

Charlot, B. (1997). Du Rapport au Savoir. Éléments pour une théorie. Paris : Anthropos.

Citron, S. (1989). Le mythe national. Lhistoire de France en questions. Paris : Ouvrières

Darmon, M. (2006). La socialisation. Domaines et approches. Paris: Armand Colin.

De Cock, L., Picard, E. (dir.). (2009). La fabrique scolaire de lhistoire. Illusions et désillusions du roman national. Marseille : Agone.

Dubar, C. (1998). La socialisation. Construction des identités sociales et professionnelles. Paris: Armand Colin.

Dubet, F. (2002). Le déclin de linstitution. Paris : Seuil.

Durkheim, E. (2009). Les Règles de la méthode sociologique. Paris : Payot. (Ouvrage original publié en 1894).

Ethier, M.-A. (2006). Les manuels dhistoire et la citoyenneté. Revue canadienne des sciences de léducation, 29 (3), 650-683.

Falaize, B., Absalon, O. et Mériaux, P. (2007). Lenseignement de lhistoire de limmigration à lécole. Paris : INRP.

Felouzis, G., Liot, F. et Perroton, J. (2005). Lapartheid scolaire. Enquête sur la ségrégation ethnique dans les collèges. Paris : Seuil.

Forquin, J.C. (2008). Sociologie du Curriculum. Rennes : Presses universitaires de Rennes.

Frau-Meigs, D. (2011). Socialisation des jeunes et éducation aux médias. Du bon usage des contenus et comportements à risque. Paris : Eres.

Goffman, E. (1973). La mise en scène de la vie quotidienne : la présentation de soi. Tome 1, Minuit : Paris.

Haut Conseil à lIntégration, (2010). Relever les défis de lintégration à lécole. Rapport au Premier ministre. Paris : La Documentation française.

Héran, F., (2010). Inégalités et discriminations. Pour un usage critique et responsable de loutil statistique. Paris : La Documentation française.

Isambert-Jamati, V. (1990). Les savoirs scolaires : enjeux sociaux des contenus denseignement et de leurs réformes. Paris : Éditions universitaires.

Lahire, B., (1998). Lhomme pluriel. Les ressorts de laction. Paris : Nathan.

Lantheaume, F. (2003). Solidité et instabilité du curriculum dhistoire en France : Accumulation de ressources et allongement des réseaux. Education et sociétés, 12(2), 125-142.

Lantheaume, F. (2010). Lenseignement de lhistoire du fait colonial. La voie étroite entre «?devoir de mémoire?», politique de la reconnaissance, et savoirs savants. Dans M. Crivello (dir.). Les échelles de la mémoire en Méditerranée. (p. 363-376). Arles: Actes sud.

Lautier, N. (1994). Lhistoire appropriée par les élèves. Psychologie cognitive et didactique de lhistoire. Dans H. Moniot et M. Serwanski (dir.). Lhistoire en partage. Le récit du vrai (p. 45-56). Paris : Nathan.

Legardez, A. et Simonneaux, L. (2006). Lécole à lépreuve de lactualité-Enseigner les questions vives. Issy-les-Moulineaux : ESF.

Legris, P. (2008). On napprend plus lhistoire à nos enfants?! Retour sur la polémique de lenseignement de lhistoire en France au tournant des années 1970-1980. Dans J. Barroche, N. Le Boëdec et X. Pons (dir.), Figures de lÉtat éducateur. Pour une approche pluridisciplinaire (p. 197-223). Paris : LHarmattan.

Legris, P. (2010). Les programmes dhistoire en France : la construction progressive dune «?citoyenneté plurielle?» (1980-2010)?». Histoire de léducation, 126(2), 121-154.

Lelièvre, C. (2008). État éducateur et déconcentration administrative. Carrefours de l'éducation, 26(2), 41-50.

Lorcerie, F. (2003). Lécole et le défi ethnique. Education et intégration. Paris : ESF.

Manaranche, L. (2015). Réforme du collège : lhistoire en danger. http://www.lefigaro.fr/vox/societe/2015/04/22/31003-20150422ARTFIG00229-reforme-du-college-l-islam-obligatoire.php

Ministère de lÉducation nationale (2007). Socle commun de connaissances et de compétences. Paris : SCÉRÉN.

Ministère de lÉducation nationale (2015). Grande mobilisation de lécole pour les valeurs de la République. http://cache.media.education.gouv.fr/file/01janvier/49/4/2015_DP_mobilisation_Ecole_complet_385494.pdf

Montandon, C. et Perrenoud, P. (dir.) (1987). Entre parents et enseignants : un dialogue impossible?? Berne : Lang.

Ndiaye. P. (2008). La condition noire. Essai sur une minorité française. Paris: Calmann-Lévy.

Noiriel, G. (2007). À quoi sert «?lidentité nationale?»?? Marseille : Agone.

Nyambek Kanga-Mebenga Nnana, F. (2012). Refonder la culture commune, un défi pour lécole républicaine. Regards croisés entre les «?politiques scolaires de la diversité culturelle?» et les expériences de la citoyenneté à la fin de la scolarité obligatoire (Thèse de doctorat inédite). Université de Picardie Jules Verne, Amiens.

Paillé, P. et Mucchielli, A. (2012). Lanalyse qualitative en sciences humaines et sociales. Paris: Armand Colin.

Pasquier, D. (2005). Cultures lycéennes. Paris : Autrement.

Périer, P. (2005). Ecole et familles populaires. Sociologie dun différend. Rennes : Presses universitaires de Rennes.

Périer, P. (2011). École et familles populaires. Définir des règles déchange explicites et partagées. Profession Banlieues. École et ville, 9. http://www.professionbanlieue.org/f2022_Pierre_Perier_Ecole_et_familles_populaires_Definir_des_regles_d_echange_explicites_et_partagees_n_9_2011.pdf

Perrenoud, P. (1984). La fabrication de lexcellence scolaire : du curriculum aux pratiques dévaluation. Vers une analyse de la réussite, de léchec et des inégalités comme des réalités construites par le système scolaire. Genève : Droz.

Perroton, J. (2000). Les dimensions ethniques de lexpérience scolaire. LAnnée sociologique, 50(2), 437-468.

Pétré-Grenouilleau, O. (2004). Les traites négrières : essai dhistoire globale. Paris : Gallimard.

Prost, A. (1996). Douze leçons sur lhistoire. Paris : Le Seuil.

Rochex, J.-Y. et Crinon, J. (dir.) (2011). La construction des inégalités scolaires. Au cur des pratiques et des dispositifs denseignement. Rennes: Presses universitaires de Rennes.

Schnapper, D. (2000). Citoyenneté, culture commune et rôle de lécole. Dans H. Romian (dir.), Pour une culture commune. De la maternelle à lUniversité. (p. 31-49). Paris : Hachette.

Sénac, R. (2012). Linvention de la diversité. Paris : Presses universitaires de France.

Thiesse, A.-M. (1997). Ils apprenaient la France. Lexaltation des régions dans le discours patriotique. Paris: La Maison des sciences de lhomme.

Thin, D. (1998). Quartiers populaires - Lécole et les familles. Lyon : Presses universitaires de Lyon.

Tilly, C. (2003). Political identities in changing polities. Social Research, 70(2), 1301-1315

Tutiaux-Guillon, N. (2008). Mémoires et histoire scolaire en France : quelques interrogations didactiques. Revue française de pédagogie, 165(4), 31-42.

Tutiaux-Guillon, N., et Mousseau, M.-J. (1998). Les jeunes et lhistoire : identités, valeurs, conscience historique : enquête européenne «?Youth and History?». Paris : INRP.

Vatz Laaroussi, M. (1996). Les nouveaux partenariats famille-école au Québec: Lextériorité comme stratégie de survie des familles défavorisées. RIAC, Lien social et politique, 35, 87-97.

Vulliamy, G. et Lee, E. (1982). Pop, Rock and Ethnic Music in School. London: Cambridge University Press.

Weber, M. (1995). Économie et société (tome 1). Paris : Pocket.

Wieviorka, M. (dir.). (2008). La Diversité: Rapport à la Ministre de lEnseignement supérieur et de la Recherche. Paris: Robert Laffont.

Willis, P. (1977). Learning to labor: How working class kids get working class jobs. New York : Columbia University Press.

Young, M. (2010). Alternative educational futures for a knowledge society. European Educational Research Journal, 9(1), 1-12.


Renvois

  • Il n'y a présentement aucun renvoi.


© Alterstice  2010-2021 - ISSN 1923-919X

Établi avec le soutien de l’Association internationale pour la Recherche InterCulturelle (ARIC), du Centre de recherche Cultures-Arts-Sociétés (CELAT) et de l' équipe de recherche METISS . Le site est hébergé par le service informatique de la Faculté des Sciences Sociales de l'Université Laval (Québec, Canada) pour le laboratoire "Psychologie et Cultures".