Dépister et orienter les personnes d'origine étrangère auteures de violence au sein du couple: un défi pour le ou la professionnelle du travail social

Susanne Lorenz, Christophe Fluehmann

Résumé


En Suisse comme ailleurs, la violence au sein du couple s'inscrit comme un grave problème de société. Notre pays a accru le soutien aux victimes et aux programmes spécialisés pour auteurs de violence. Il poursuit l'objectif d'assurer durablement la sécurité des victimes dans le cadre d'un dispositif formalisé, intégrant une approche pluridisciplinaire. Cet article présente le point de vue de professionnels travaillant au sein d'institutions sociales susceptibles d'orienter les personnes usant de violence vers les groupes thérapeutiques et expose les résultats collectés lors de groupes de discussion. Les participants sont d'avis que l'intervention auprès des personnes usant de violence reste difficile dans un contexte non spécialisé, et lest encore davantage si ces personnes sont d'origine étrangère. Nous abordons également leurs appréhensions lors du dépistage et de l'orientation des personnes d'origine étrangère usant de violence conjugale, et notamment leurs difficultés à prendre position : ils redoutent souvent que leur discours soit jugé discriminatoire lorsqu'ils mettent en rapport l'origine socioculturelle et la violence au sein du couple. Les participants aux groupes de discussion soulignent la nécessité de renforcer les collaborations avec les milieux associatifs, de recourir à des mesures adaptées aux membres des communautés étrangères et de fournir un accès aux groupes thérapeutiques. Notre article met en évidence l'impérieuse nécessité de développer des outils de détection intégrant la composante liée à l'origine socioculturelle.

 


Mots-clés


violence au sein du couple; migration; personnes auteures de violence; prévention; dépistage; intervenants sociaux

Texte intégral :

PDF

Références


Acheroy, C. et Hadjaj-Castro, H. (2006). La méthode SEPO/SWOP. Bruxelles : COTA ASBL.

Anglada, C. et Lorenz, S. (2007). Le traitement des auteurs de violence : contraintes privée et publique. Dans Institut pour légalité des femmes et des hommes, Les hommes et légalité (p. 97-102). Bruxelles : Institut pour légalité des femmes et des hommes.

Barz, M. et Helfferich, C. (2006). Häusliche Gewalt beenden: Verhaltensänderung von Tätern als Ansatzpunkt. Vorgehen und Wirkung von Täterprogrammen im Kontext von Interventionsprojekten gegen häusliche Gewalt in Baden-Württemberg. Stuttgart : Landesstiftung Baden-Württemberg

Batista Wiese, E., Van Dijk, M. et Seddik, H. (2009). La matrice familiale dans l'immigration : trauma et résilience. Dialogue, 185(3), 67-78.

Belser, K. (2005). La violence domestique survient dans tous les milieux mais dans certains peut-être un peu plus souvent. Questions au féminin, 1, 13-16. (Violence domestique et migration)

Black, D., Schumacher, A., Smith, A. et Heyman, R. (1999). Partner, child abuse risk factors literature review [en ligne]. National Network on Family Resiliency, National Network for Health. www.nnh.org

Bolzman, C. (2009). Modèles de travail social en lien avec les populations migrantes : enjeux et défis pour les pratiques professionnelles. Pensée plurielle, 2(21), 41-51.

Broué, J. et Guévremont, C. (1999). Intervenir auprès des conjoints violents. Québec : Éditions Saint-Martin.

Bureau fédéral de légalité entre femmes et hommes (BFEG) (2012). Feuille dinformation : La violence domestique dans le contexte de la migration [en ligne]. Berne : Bureau fédéral de légalité entre femmes et hommes. http://www.ebg.admin.ch/dokumentation/00012/00442/index.html?lang=fr

Burquier R., Hofner M.-C., Romain N. et Mangin P. (2009). Caractéristiques des femmes victimes de violence graves dans un échantillon clinique. Journal International de victimologie 21, 7(3), 4-11.

Collectif ViFa. (2000). Violence et famille intervient auprès dhommes ayant recours à la violence conjugale et domestique. (Document non publié)

Cattaneo, M. et Dal Verme, S. (2009). Conflits familiaux autour de la maternité dans la migration. Dialogue, 185(3), 79-89.

Crenshaw, K. (2005). Cartographies des marges: intersectionnalité, politique de l'identité et violences contre les femmes de couleur. Cahiers du genre, 39, 51-82.

Damba, R. et Anglada, C. (2005). Violence conjugale et hommes migrants : quelles perspectives? Violences domestiques et migration, questions au féminin, 1, 55-57.

Egger, T. (2008). Travail de consultation et programmes de lutte contre la violence destinés aux auteur-e-s de violences conjugales en Suisse. Berne : Bureau fédéral de légalité entre femmes et hommes, Service de lutte contre la violence.

Egger, T. et Schär Moser, M. (2008). La violence dans les relations de couple. Ses causes et les mesures prises en Suisse. Berne : Bureau fédéral de légalité entre femmes et hommes, Service de lutte contre la violence.

Flick, U. (2000). Qualitative Forschung. Ein Handbuch. Hamburg : Rowohlt Verlag.

Garcia Moreno, C. (2003). La violence de genre : une vision d'ensemble. Dans L. Gillioz, R. Gramoni, C. Margairau et C. Fry (dir.), Voir et agir. Responsabilité des professionnel-le-s de la santé en matière de violence à l'égard des femmes. Genève : Médecine et hygiène. (Cahiers médico-sociaux)

Gillioz, L., De Puy, J.et Ducret, V. (1997). Domination et violence envers la femme dans le couple. Lausanne : Payot.

Gloor, D. et Meier, H. (2004). Frauen, Gesundheit und Gewalt im sozialen Nahraum. Repräsentativbefragung bei Patientinnen der Maternité Inselhof Triemli, Klinik für Geburtshilfe und Gynäkologie, Zürich, im Auftrag des Gleichstellungsbüros der Stadt Zürich und der Maternité Inselhof Triemli. Berne : Edition Soziothek.

Godenzi, A. et Yodannis, C. (1999). Report on the economic costs of violence against women. Fribourg : Université de Fribourg.

Gondolf, E. (2003). Evaluating batterer counseling programs: a difficult task showing some effects and implications. Aggression and Violent behavior, 9, 605-631.

Hargrove, P. (2006). Social Work Practice with Mexican Clients. Journal of Emotional Abuse, 6(2-3), 61-76.

Hegarty, K., Taft, A. et Feder, G. (2008). Violence between intimate partners: working with the whole family. BMJ, 337, 337-351.

Hénocque, C. (2004). Travail social et migration familiale. Informations sociales, 113, 92-99.

Herla, R. (2008). Travail social, violence conjugale et multiculturalité. Liège : Collectif contre les violences familiales et exclusion.

Hirigoyen, M.-F. (2005). Femmes sous emprise. Les ressorts de la violence dans le couple. Paris : Oh Édition.

Hirigoyen, M.-F. (2009). De la peur à la soumission. Empan, 73(1), 24-30. (n° spécial : Les violences conjugales)

Hofner, M.-C. et Mihoubi-Culand, S. (2008). Le rôle des professionnel(le)s de laction médico-sociale dans la prévention de la violence conjugale. Questions au féminin, 2, 90-95.

Hofner, M.-C., Stalder, C., Pedevilla, L., Detraz, J. et Saturno, A. (2011). 10 ans de lutte contre la violence domestique dans le canton de Vaud. Résumé de la recherche menée par lunité de Médecine des violences sur le mandat de la Commission cantonale de lutte contre la violence domestique. Lausanne : Bureau de légalité entre les femmes et les hommes Vaud.

Jaquier, V. (2008). Prise en charge policière et judiciaire des violences domestiques : Méthodologie dune première recherche exploratoire et principaux résultats. Revue internationale de criminologie et de police technique et scientifique, 61(4), 403-428.

Jaspard, M. (2005). Les violences contre les femmes. Paris : La Découverte.

Johnson, M. (2005). Domestic violence: its not about gender or is it? Journal of Marriage and Family, 67(5), 1126-1130.

Killias, M. (2002). Précis de criminologie. Berne : Stampfli.

Killias, M., Simonin, M. et De Puy, J. (2005). Violence experienced by women in Switzerland over their lifespan: Results of the International Violence against Women Survey (IVAWS). Berne : Stampfli.

Krug, E. G., Dahlberg, L. L., Mercy, J. A., Zwi, A. et Lozano-Ascencio, R. (dir.) (2002). Rapport mondial sur la violence et la santé. Genève : Organisation mondiale de la santé.

Levesque, D., Velicer, W., Castel, P. et Greene, E. (2008) Resistance Among Domestic Violence Offenders. Measure Development and Initial Validation. Violence against women, 14(2), 158-184.

Lorenz S. et Bigler P. (2013). Responsabilisation et dévoilement : le rôle d'un programme pour hommes auteurs de violences au sein du couple, Pensée plurielle, 1(32), 115 -127.

Lorenz, S. et Anglada, C. (2011). Favoriser le changement chez des auteurs de violence dans le couple: le rôle du travail de groupe. Revue de FESET Journal européen de l'Éducation sociale, 73-89.

Mathieu, C., Bélanger, C. et Bribois, H. (2006). Thérapie de groupe pour hommes violents envers leur conjointe : abandon thérapeutique chez ces hommes. Santé mentale au Québec, 31, 169-187.

Mayer, K. (2007). Männer, die Gewalt gegen die Partnerin ausüben. Dans Fachstelle für Gleichstellung Stadt Zürich, Frauenklinik Maternité, Stadtspital Triemli, Zürich, Verein Inselhof Triemli (dir.), Häusliche Gewalt erkennen und richtig reagieren. Handbuch für Medizin, Pflege und Beratung (p. 65-75). Berne : Verlag Hans Huber.

Mösch Payot, P. (2008). La situation juridique actuelle en matière de violence domestique en Suisse : innovations, contexte, questions. Questions au féminin, 2, 22-27.

Myers, K. (1996). Sommaire des projets de recherche et développement entrepris par les affaires correctionnelles en matière de violence conjugale. Ottawa : Solliciteur général du Canada.

OFAS - Office Fédéral des Assurances Sociales (2012). Monitorage AS-AI-AC : Les indicateurs de base 2005-2010 [en ligne]. http://www.bsv.admin.ch/dokumentation/zahlen/00095/03084/index.html?lang=fr

Paradis, L. (2012). Lenfant, une éponge Lenfant exposé à la violence conjugale. Son vécu, notre rôle. Québec: Direction régionale de santé publique de la Capitale-Nationale.

Puig, M. E. (2002). The Adultification of Refugee Children. Journal of human behavior in the social environment, 5(3-4), 85-95.

Rojas-Viger, C., (2008). Limpact des violences structurelle et conjugale en contexte migratoire : perceptions dintervenants pour le contrer. Nouvelles pratiques sociales, 20(2), 124-141.

Romito, P. (2003). Comment les services sociaux et de santé répondent-ils aux besoins des femmes violentées. Dans L. Gillioz, R. Gramoni, C. Margairau et C. Fry (dir.), Voir et agir. Responsabilité des professionnel-le-s de la santé en matière de violence à l'égard des femmes. Genève : Médecine et hygiène. (Cahiers médico-sociaux)

Rondeau, G., Brodeur, N. et Carrier, N. (2001). Lintervention systémique et familiale en violence conjugale fondements. Modalités, efficacité et controverse. Montréal et Québec : Centre de recherche interdisciplinaire sur la violence familiale et la violence faite aux femmes (CRI-VIFF). (Études et analyse n° 16)

Rossel, R., Sorenti, I. et Jaquier, V. (2007, juillet) La violence domestique portée à la connaissance de la Police cantonale vaudoise, Crimiscope, 35.

Saunders, D. G. et Parker, J. C. (1989). Legal sanction and treatment follow-through among men who batten: A multivariate analysis. Social Work Research and Abstracts, 25(3), 21-29.

Seith, C. (2003) Les réponses des institutions dans les situations de violence conjugale. L'exemple de la police, des services sociaux et de la santé. Dans L. Gillioz, R. Gramoni, C. Margairau et C. Fry (dir.), Voir et agir. Responsabilité des professionnel-le-s de la santé en matière de violence à l'égard des femmes. Genève : Médecine et Hygiène. (Cahiers médico-sociaux)

Schwander, M. (2006). Violence domestique : analyse juridique des mesures cantonales. Berne : Bureau fédéral de légalité entre femmes et hommes.

Séverac, N. (2009). Auteurs de violence conjugale: Sanction / éducation, deux points d'appui pour sortir de la violence. Revue Empan, Les violences conjugales, 73, 103-109.

Silvestre, M., Heim, C. et Christen, M. (1999). Du traitement de la violence conjugale. Thérapie familiale, 20(4), 403-424.

Steiner, S. (2004). Ausländerkriminalität am Beispiel der Häuslichen Gewalt. Kriminalistik, 58, 717-720.

Vasconcelos, M. L. (2005). Campagnes de prévention des violences faites aux femmes auprès des populations migrantes à Genève. Questions au féminin, 1, 51-52.

Walker, L. (2000). The Battered Women Syndrome. New York : Springer Publishers.

Zoder, I. (2008). Homicide dans le couple. Affaires enregistrées par la police de 2000 à 2004. Neuchâtel : Office fédéral de la statistique.


Renvois

  • Il n'y a présentement aucun renvoi.


Tous droits réservés (c)



© Alterstice  2010-2024 - ISSN 1923-919X

Établi avec le soutien de l’Association internationale pour la Recherche InterCulturelle (ARIC), du Centre de recherche Cultures-Arts-Sociétés (CELAT) et de l' équipe de recherche METISS . Le site est hébergé par le service informatique de la Faculté des Sciences Sociales de l'Université Laval (Québec, Canada) pour le laboratoire "Psychologie et Cultures".