« Racisme, sexisme, homophobie, quelle carte tu veux ? » L'expérience post-migratoire des personnes LGBTQ du Nord global et du Sud global

Barbara Andrade de Sousa, Line Chamberland

Résumé


Cet article examine l'histoire de vie de sept immigrants ou immigrantes LGBTQ, originaires du Nord et du Sud global, qui habitent à Montréal. Les recherches sur l'immigration ont longtemps été réalisées selon un cadrage hétéronormatif, ce qui met à l'écart toute une série de questions relatives à l'impact de l'orientation sexuelle et de l'identité de genre non normative sur l'expérience migratoire. Les sociétés imposent des contraintes distinctes vis-à-vis des personnes LGBTQ. Une fois installées dans la société d'accueil, ces sujets peuvent expérimenter plus de possibilités sur le plan sexuel ; néanmoins leur origine peut devenir un marqueur qui les place à l'intérieur d'un rapport de pouvoir avec le groupe majoritaire. Notre article vise à mettre en lumière la manière dont les immigrants LGBTQ construisent leurs histoires de vie dans un contexte où leur vécu est traversé par l'imbrication de plusieurs aspects identitaires comme l'orientation sexuelle, l'identité de genre, l'ethnicité et la religion, pour n'en nommer que quelques-uns. L'approche intersectionnelle rend possible l'identification des systèmes de pouvoirs contraignants auxquels les participants font face quotidiennement. L'analyse thématique nous a permis d'être à l'écoute des individus afin de connaître les catégories de pouvoir et les systèmes d'oppression dont ils parlent le but étant de positionner les répondants comme des sujets connaissants, et non de simples objets d'étude. L'analyse des entrevues montre que les individus LGBTQ qui expriment une combinaison variée d'identités affrontent des défis spécifiques liés au parcours migratoire.


Mots-clés


Migration; LGBTQ; Intersectionnalité;

Texte intégral :

PDF

Références


Alcoff, L. M. (2000). Who's afraid of identity politics? Dans P. M. L. Moya et M. R. Hames-Garcia (dir.), Reclaiming identity: Realist theory and the predicament of postmodernism (p. 312-344). University of California.

Alcoff, L., Hames-García, M., Mohanty, S., et Moya, P. M. (2006). Identity politics reconsidered. Palgrave Macmillan.

Anthias, F. et Yuval-Davis, N. (1992). Racialized boundaries: Race, nation, gender, colour and class and the anti-racist struggle. Routledge.

Asencio, M. (2009). Migrant Puerto Rican lesbians negotiating gender, sexuality, and ethnonationality. NWSA Journal, 21(3), 1 23.

Barth, F. (1998). Ethnic groups and boundaries: The social organization of culture difference. Waveland Press.

Bertaux, D. (2010). Le récit de vie (3e éd.). Armand Colin.

Bilge, S. (2009). Smuggling intersectionality into the study of masculinity: Some methodological challenges. https://www.researchgate.net/publication/228998452_Smuggling_intersectionality_into_the_study_of_masculinity_some_methodological_challenges

Bilge, S. (2014). La pertinence de Hall pour l'étude de l'intersectionnalité. Nouvelles pratiques sociales, 26(2), 62-81. doi:10.7202/1029262ar

Brath, A. et Phoenix, A. (2004). Ain't I a woman ? Revisiting intersectionality. Journal of International Women's Studies, 5(3), 75-86.

Castles, S., De Haas, H. et Miller, M. J. (2013). The age of migration: International population movements in the modern world. Macmillan International Higher Education.

Chamberland, L. (1997). Présentation: Du fléau social au fait social. L'étude des homosexualités. Sociologie et sociétés, 29(1), 5-20. doi: 10.7202/001128ar

Chamberland, L. et Théroux-Séguin, J. (2014). Les stéréotypes à l'égard des gais et lesbiennes: des révélateurs de l'intersection entre genre et sexualité. Nouvelles pratiques sociales, 26(2), 82-96.

Collins, P.H. et Bilge, S. (2016). Intersectionality. Polity.

Combahee River Collective (2006 [1977]), Les cahiers du CEDREF, 14, 53-67.

Cooper, B. (2015). Intersectionality. Dans L. Dish et M. Hawkesworh (dir.), The Oxford handbook of feminist theory, (p. 385-406). Oxford University Press.

Cuádraz, G. H. et Uttal, L. (1999). Intersectionality and In-depth Interviews: Methodological strategies for analyzing race, class, and gender. Race, Gender and Class, 6(3), 156 186.

Eberhard, M., Rabaud, A. (2013). Racisme et discrimination : une affaire de famille. Migrations Société, 25(147-148), 83-96.

Eid, P. (2018). Les majorités nationales ont-elles une couleur ? Réflexions sur l'utilité de la catégorie de « blanchité » pour la sociologie du racisme. Sociologie et sociétés, 50(2), 125 149. https://doi-org.proxy.bibliotheques.uqam.ca/10.7202/1066816ar

Fechter, A.-M. et Walsh, K. (2010). Examining expatriate' continuities: Postcolonial approaches to mobile professionals. Journal of Ethnic and Migration Studies, 36(8), 1197 1210. https://doi.org/10.1080/13691831003687667

Fournier, C., Brabant, L. H., Dupéré, S. et Chamberland, L. (2018). Lesbian and gay immigrants' post-migration experiences: An integrative literature review. Journal of Immigrant and Refugee Studies, 16(3), 331-350. https://doi.org/10.1080/15562948.2017.1299269

Gold, S. J. et Nawyn, S. J. (dir.). (2013). Routledge international handbook of migration studies. Routledge.

Gopinath, G. (2018). Unruly visions: The aesthetic practices of queer diaspora. Duke University Press.

Guidroz, K. et Berger, M.T. (2009). Conversation with founding scholars. Dans The intersectional approach: Transforming the academy through race, class, and gender (p. 61-78). University of North Carolina Press.

Guðmundsdóttir, L. S. et Skaptadóttir, U. D. (2017). LGBQ migrations: Racialization and (un)belonging in Iceland. Lambda Nordica, 22(4), 40-65.

Hames-Garcia, M. (2006). What's at stake in « gay » identities? Dans L. M. Alcoff, M. Hames-Garcia, S. P. Mohanty et P. M. L. Moya (dir.), Identity politics reconsidered, (p. 78-95). Palgrave Macmillan.

Hall, Stuart (1992). The West and the Rest: Discourse and power. Dans S. Hall et B. Gieben (dir.), Formations of modernity (p. 184-227). Polity Press.

Jenkins, R. (2008). Rethinking ethnicity. Sage.

Juteau, D. (2015). L'ethnicité et ses frontières (2e éd.). Presses de l'Université de Montréal.

Kebabza, H. (2006). «L'universel lave-t-il plus blanc ? » : « race », racisme et système de privilèges. Les cahiers du CEDREF, 14, 145 172. https://doi.org/10.4000/cedref.428

Luft, R. E. et Ward, J. (2009). Toward an intersectionality just out of reach: confronting challenges to intersectional practice. Dans V. Demos et M. Textler Segal (dir.), Perceiving gender locally, globally and intersectionally (p. 9-37). Emerald Group Publishing Limited.

Luibhéid, E. (2004). Heteronormativity and Immigration scholarship: A call for change. GLQ: A Journal of Lesbian and Gay Studies, 10(2), 227 235. doi: 10.1215/10642684-10-2-227

Luibhéid, E. (2008). Queer/migration: An unruly body of scholarship. GLQ: A Journal of Lesbian and Gay Studies, 14(2), 169-190.

Paillé, P. et Mucchielli, A. (2012). L'analyse qualitative en sciences humaines et sociales. Armand Colin.

Peumans, W. (2018). Queer Muslims in Europe: Sexuality, religion and migration in Belgium. Tauris.

Sanchez, R. (2006). On a critical realist theory of identity. Dans L. M. Alcoff, M. Hames-Garcia, S. P. Mohanty et P. M. L. Moya (dir.), Identity Politics Reconsidered, (p. 31-52). Palgrave Macmillan.

Santos, B. de S. (2020). A cruel pedagogia do vírus. Almedina.

Solórzano, D. G. et Yosso, T. J. (2002). Critical race methodology: Counter-storytelling as an analytical framework for education research. Qualitative Inquiry, 8(1), 23-44. doi:10.1177/107780040200800103


Renvois

  • Il n'y a présentement aucun renvoi.


© Alterstice  2010-2021 - ISSN 1923-919X

Établi avec le soutien de l’Association internationale pour la Recherche InterCulturelle (ARIC), du Centre de recherche Cultures-Arts-Sociétés (CELAT) et de l' équipe de recherche METISS . Le site est hébergé par le service informatique de la Faculté des Sciences Sociales de l'Université Laval (Québec, Canada) pour le laboratoire "Psychologie et Cultures".